Quelle est la qualité
de l'eau du robinet à La Réunion ?

Gestion de la distribution de l'eau à La Réunion

Communes, communautés de communes, délégataires de service publique…
Découvrez les rôles et responsabilités de chacun des acteurs de la production et de la distribution de l’eau de consommation humaine à La Réunion.

Les maires sont responsables de l’approvisionnement de la population de la commune en eau. Celle-ci doit être potable, en vertu de l’article L1321-1 du Code de la Santé Publique.

Le service de distribution d’eau est géré :

  • soit directement par la collectivité, en régie communale. La collectivité assure l’entretien et les travaux en totale autonomie financière. C’est le cas pour 5 communes, qui gèrent la totalité de leurs unités de distribution. Les 34 réseaux concernés représentent 19% du parc des unités de distribution et desservent 17% des abonnés.
  • soit par une société spécialisée, liée à la collectivité par contrat d’affermage. La collectivité reste propriétaire des équipements, assure les investissements nécessaires, mais charge une société privée d’exploiter le service de distribution contre rémunération directe par les usagers. C’est le cas pour 81% des réseaux, qui alimentent 83% des abonnés.

Situation à La Réunion

L’alimentation en eau de boisson du département de La Réunion est assurée par vingt (20) communes et une (1) communauté de communes (CASUD).
Les eaux destinées à la consommation humaine sont distribuées par 178 unités de distribution publiques. Ce parc est caractéristique des régions de montagne, dont le relief engendre un morcellement des réseaux, qui alimentent, pour la majorité, des zones bien localisées et un nombre d’abonnés limité. Ainsi, 75% des unités desservent des secteurs de moins de 5 000 habitants et approvisionnent 29% de la population totale.

Dans tous les cas, le responsable de la distribution d’eau doit mettre en œuvre un suivi des mesures prises pour le bon fonctionnement des installations. Cette auto-surveillance comprend également un programme de tests, d’analyses et de procédures établis après identification des points critiques et risques de dégradation de la qualité de l’eau. A La Réunion, tous les réseaux sous contrat d'affermage (83% des abonnés) relèvent d'exploitants dont les pratiques ont été certifiées selon la norme ISO 9001.